Art participatif et rituels contemporains – Intervention de Valentina Gioia Levy

Valentina Gioia Levy est une curatrice indépendante et professeur en Histoire de l’Art Contemporain et du Design à l’Accademia Italiana, à Rome. En 2014, elle a coordonné un programme sur l’art contemporain asiatique pour le Musée national d’art oriental de Rome. Depuis 2014 jusqu’en 2017, elle a créé et dirigé un programme d’art contemporain dans le Festival de Villa Ada à Rome. Entre 2014 et 2015, elle a été curatrice de deux événements collatéraux de la Biennale de Kochi – Muziris (Inde); en 2015, elle à été commissaire invitée de la première édition de Something Else OFF Biennale du Caire (Egypte) et en 2016 elle à été commissaire invitée de la XIIème édition de la Biennale Dak’Art (Sénégal), sous la direction de Simon Njami. En 2016, elle a également été co-commissaire de LAM360, Biennale Land Art Mongolie (Ulan Bator, Mongolie) et co-commissaire de la Biennale Mediations de Poznan (Pologne). Depuis 2017 elle a collaboré avec la plateforme Arts and Globalization autant que  commissaire invité dans le cadre de Arts & Globalization Pavilion lors de la 57ème Biennale de Venise et co-commissaire de « Art & Connectography » événement collateral de la prochaine edition de la Biennale Manifesta12 (Palermo, 2018).

Abstract

A l’instar du rituel, la performance artistique peut être considérée comme un dispositif relationnel produisant des experiences inter-humaines et des formes d’agrégation populaire autour d’une sequence d’actions, des gestes préétablis, d’objets, des messages et des significations. A l’époque de l’hyper-modernité, un nombre croissant d’artistes internationaux semble utiliser le medium de la performance sous l’empreinte d’une urgence de reconstruction des mémoires collectives, des mythes, des identités, des relations humaines et des tissus sociaux bouleversés par l’expansion rapide de la globalisation et de ses implications socio-économiques, politiques et culturelles. Cela pourrait s’expliquer par le fait que la performance, tout comme le rituel dans les sociétés pré-modernes, est pourvue d’une efficacité symbolique ainsi que d’un pouvoir de cohesion et de construction (re-construction) de significations partagées. L’intervention explore la possibilité de reconnaitre à la performance un pouvoir thérapeutique qui agirait à un niveau individuel (artiste) et collectif (public).


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search