Journée d’étude “Conserver et exposer la mémoire des épidémies et de la lutte contre le sida”, Mucem, 27 octobre 2017 – les vidéos

Présentation
 
Les épidémies ne sont pas que des phénomènes biologiques ou une question médicale, mais avant tout des événements sociaux. Leurs existences entraînent des réactions individuelles (peurs, souffrances, croyances, stratégies d’évitement, etc.) comme des réactions collectives pensées à l’échelle de la cité comme à l’échelle
globale (prévention, enfermement, stigmatisations, solidarités, etc.).
 
Comment un musée de société peut-il collecter et restituer ces éléments ? Comment rendre compte de ces comportements complexes et multiples dans une exposition ?
 
En invitant des historien.ne.s, des anthropologues et des professionnel.le.s de musée, nous souhaitons interroger la manière dont l’histoire sociale des épidémies et plus particulièrement du sida est conservée et/ou exposée en France, mais aussi plus largement en Europe et aux États-Unis.
 
Programme 
 
Introduction : Les épidémies : entre social et biologique
Par Sandrine Musso (AMU – CNE/EHESS) et Michel Signoli (AMU – EFS – CNRS)
 
10h – Table ronde : premier inventaire de la question épidémique et de la lutte contre le sida dans les
collections muséales françaises
Avec Anne Nardin (conservatrice en chef, ancienne directrice du musée de l’AP-HP, actuellement au musée Carnavalet), Stéphane Tzortzis (archéo-anthropologue, CNRS), Marie-Christine Pouchelle (anthropologue, IIAC). Modération : Frédéric Keck (historien et anthropologue, Directeur de la recherche et de l’enseignement, Musée du Quai Branly)
 
11h45 – Conférence (en anglais) Exhibiting AIDS: Engaging the History of HIV/AIDS
Par Manon Parry (Historienne, Professeure à l’Université d’Amsterdam, Coordinatrice du réseau Queering the Collections).
 
14h – Présentation de l’enquête-collecte “Histoire et mémoires du sida en France, en Europe et en Méditerranée” du Musée des Arts et Traditions Populaires (2002 – 2006)
Par Stéphane Abriol (anthropologue, Cerlis) et des enrichissements des collections au Mucem (fonds Tom Craig et Act Up – Paris) par Renaud Chantraine (Mucem-IIAC)
 
14h30 – Table ronde : le transfert des archives des associations de lutte contre le sida (les cas d’AIDES et d’Act Up) aux Archives Nationales
Par Catherine Mérot (conservatrice, Archives Nationales), Vanessa Szollosi (responsable du Pôle Affaires sociales, Archives Nationales), Stéphane Montigny (Président d’AIDES PACA), Yves Grenu (Act Up-Paris / Les Balayeuses archivistiques LGBT). Modération : Françoise Loux (anthropologue, CNRS anciennement MNATP-CEF) & Fabienne Tiran (archiviste, MuCEM)
 
16h – Conférence Une Vue de l’intérieur : Le GLBT History Museum et les expositons LGBT sur le sida aux Etats-Unis
Par Gerard Koskovich (Commissaire d’exposition, GLBT History Museum de San Francisco)
 
Séance organisée avec le soutien du LabexMed.
 
* * *
 
Le cycle “Collecter, conserver et exposer l’histoire sociale du VIH/sida” s’est déroulé du 27 octobre 2017 au 24 mai 2019 au Mucem. Les six journées d’étude qui le constituent visaient à alimenter une réflexion autour des enjeux de mise en mémoire, en musée et en exposition du VIH/sida.
 
La programmation de ces journées a été piloté par Stéphane Abriol, Christophe Broqua, Renaud Chantraine, Vincent Douris, Françoise Loux, Florent Molle et Sandrine Musso, avec l’aide d’un comité de suivi composé d’une quarantaine d’acteurs de la lutte contre l’épidémie, en particulier localement. La captation des vidéos a été assurée par Ondina Santin, le montage par Lucas Calloch, la mise en ligne et l’édition par Renaud Chantraine.
Nous avons parfois rencontré des soucis techniques, que nous avons essayé de corriger, au mieux, après coup. Nous nous en excusons auprès des intervenant.es concerné.es.

 

 

 

 

 

 

 


Vous aimerez aussi...