La geste technique, parler objets… par les milieux

A la suite des séminaires « Restes et innovation » (2014-15) et « Une autre façon de raconter » (2016), le MUCEM et l’EHESS proposent d’organiser un séminaire pluridisciplinaire dont l’ambition est de faire dialoguer muséologues et différents spécialistes des cultures matérielles en reliant toutes les dimensions envisageables de l’horizon anthropologique (de l’enquête collecte à sa publication ou à son exposition publique, en passant par toutes des phases de traitements, tris ou descriptions et narrations co-construites avec les acteurs, ou sans, pour un passé lointain).
La notion de geste et plus précisément de celle « geste technique » permettra une relecture des principes mêmes de la technologie culturelle qui lie étroitement « matière, objets, processus et connaissances » et ne les sépare que pour mieux les analyser ou les « relier » ensuite. Les gestes, qu’ils soient physiologiques et inconscients, ou sémantisés et culturels, permettent en effet d’aborder les actions humaines comme des éléments transversaux infra ou para-langagiers de la comparaison interculturelle.
Tous les objets, toutes les collections qui entrent au musée correspondent non seulement à des formes et des textures circonscrites mais aussi à des sommes innombrables de gestes, processus, connaissances et milieux ; les milieux étant pris dans leurs capacités naturelles, techniques et socio-culturelles. Un des objectifs centraux de ce séminaire sera donc de dessiner progressivement les raisons et les logiques de choix de ces gestes et de renaturer, rehistoriciser et resociologiser les ensembles matériels, qu’ils soient destinés aux publications savantes, aux réserves ou aux expositions, en bref de faire parler les objets en croisant leurs différents modes d’existences et en privilégiant les plus à même d’alimenter les dialogues entre recherche, musée et société.
Un autre objectif parallèle sera d’explorer « la geste technique » entendue comme une heuristique originale d’étude de la vie en société (ou en « culture ») et qui diffèrerait d’une approche par les croyances, les idées ou le politique et qui se prête de surcroît à divers types d’enregistrements et mises en récits. Le recueil de ces gestes, systèmes d’objets, savoir-faire et discours pourra donner lieu à des exposés à partir de recherches récentes mais aussi à différents travaux (individuels et collectifs) envisageables avec les étudiants.
Cette première année sera consacrée à revisiter les grands programmes théoriques et pratiques d’études de la culture matérielle et à présenter en alternance différentes recherches thématiques portées non seulement par les anthropologues mais aussi par les nombreux spécialistes pour lesquels la culture matérielle fait sens (archéologues, historiens, architectes, mésologues, photographes, spécialistes en bande-dessinée, muséologues, etc.) qui nous aideront à animer différentes rencontres thématiques autour des matériaux, de l’habitat, des musées de société et de la narration.

Séminaire co-organisé par l’EHESS et le Mucem.
Frédéric Joulian (EHESS), Yann-Philippe Tastevin (CNRS), Marie-Charlotte Calafat, Denis Chevallier et Aude Fanlo (Mucem).

19 Octobre 2017 13h-17h
Demandez le programme des techniques I

16 novembre 2017 9h30-17h
Gestes et objets I

21 décembre 2017 9h30-17h
Demandez le programme des techniques II

19 janvier 2018 9h30-17h
Gestes et objets II – Conserver et transmettre les savoirs et les gestes

22 mars 2018 9h30-17h
Habiter le monde


Vous aimerez aussi...